La personnalisation et le sur-mesure dans la beauté et le luxe – La technologie et le digital au service des marques.

L’exclusivité est l’apanage du luxe. Les clients cherchant depuis toujours dans le luxe un produit, une relation et une expérience unique.

Le concept de personnalisation et du sur-mesure n’est donc pas nouveau dans nos maisons.

Cependant avec l’avènement des nouvelles technologies (3D….) et du digital, apparaissent de nouvelles formes de personnalisation et de sur-mesure plus contemporaines, remettant même parfois au gout du jour des métiers oubliés et aux savoir-faire rares (tailleur – bottier…) ou proposant de nouveaux services innovants.

En parallèle, avec la démocratisation du luxe dans les années 90-2000, on avait presque fini par oublier que la personnalisation et le sur-mesure étaient le terrain favori des marques de luxe. Avec le retour aux valeurs essentielles et l’arrivée de la personnalisation comme tendance transversale et de fond de ces années post-crises, les maisons de luxe se réapproprient donc peu à peu cette valeur fondamentale.

Dans la beauté, en revanche, la personnalisation est plus récente et répond à une quête de sens de la part des consommateurs qui recherchent des produits « faits pour lui ». La personnalisation permet également d’être un gage d’efficacité, efficacité qui est au cœur des attentes consommateurs. Les marques dans la beauté ont donc récemment innové afin de proposer produits et services personnalisés.

Quelques exemples à retenir de ces nouveaux modes d’expression de la personnalisation et du sur-mesure dans la beauté et le luxe.

DANS LA BEAUTE

  • LE NEC PLUS ULTRA – LE PLUS INNOVANT : IOMA

ioma link  Grâce à ses appareils de diagnostic (Sphère et Beauty Diag pour les instituts ou Ioma Link pour les points de vente), un diagnostic scientifique, complet et rapide, macroscopique ou microscopique de votre peau est réalisé avec plusieurs points de mesure (13 dans le cas Beauty Diag : hydratation, ride, rougeurs, sébum, taches…). De ce diagnostic, une prescription beauté personnalisée est formulée à partir de 2 bases actives (l’une pour le jour et l’autre pour la nuit) auxquelles sont ajoutés 8 sérums dosés de manière personnalisée pour une meilleure efficacité.ioma crème

Preuve de l’intérêt majeur de cette nouvelle marque, IOMA a été rachetée par Unilever….

Ioma a égalemeserum iomant ouvert une villa Ioma en plein cœur de Paris afin de découvrir l’intégralité des produits de la marque, de découvrir son diagnostic et prendre soin de soi grâce à une carte de soins sur-mesure.

http://www.ioma-paris.com/fr/villa-ioma

  • Dr Pierre Ricaud – Ma crème sur-mesure

auto diag dr p ricaudAprès un auto-diagnostic basé sur 8 critères, la marque propose une base et 3 concentrés d’actifs (sur 8) à ajouter chez soi.

Vous recevez alors chez vous un coffret spécialement conçu pour vous.

creme sur mesure dr p ricaudCette formule est attrayante puisqu’elle peut se réaliser en ligne. Néanmoins elle présente l’inconvénient d’être formulée à partir d’une auto évaluation de sa peau et le diagnostic réalisé n’est donc pas scientifique et aussi pointu que celui proposé par Ioma.ma creme sur mesure dr p ricaud

http://www.ricaud.com/fr/creme-sur-mesure/mon-diagnostic.htm

  • MAQUILLAGE – FARD A PAUPIERE – COLOR ON DEMAND

La société Orléans Cosmetics, acteur français dans le maquillage pour le compte de grandes marques du sélectif a présenté lors du dernier salon Make Up in Paris, le nouveau concept breveté baptisé Color On Demand qui permet aux utilisatrices de disposer d’un fard à paupière à la teinte de leurs choix. A partir de 3 teintes de son choix (parmi 18), présentées sous forme de gélules, il suffit alors de les ouvrir dans un contenant prévu à cet effet, d’ajouter une dose d’eau et de mélanger. En moins d’une minute, on obtient alors le fard à paupière à la teinte choisie sous forme de gel. Outre la personnalisation, cette galénique apporte d’autres avantages non négligeables : il est facile à appliquer, il ne migre pas dans les plis de la paupière et il a une excellente tenue.

Il ne reste donc plus qu’à attendre patiemment la commercialisation de ce nouveau produit qui promet une belle innovation en termes de personnalisation.

  • PARFUMS – LA COMBINAISON DE PARFUMS (combining fragrance)

On a beaucoup parlé en fin d’année de personnalisation des flacons de parfum comme le proposent (initiales et /ou message) Serge Lutens, Atelier Cologne, Guerlain, Sephora ou pour le dernier féminin My Burberry.

(http://fr.burberry.com/eau-de-parfum-my-burberry-90-ml-p39289891).

Mais l’année 2014 (etjo malone1 certainement les prochains mois) a vu émerger la tendance du « combining fragrance » qui permet de personnaliser son sillage par l’association de 2 fragrances.

A l’origine, initiée par Comptoir du Sud dans les années 70 avec son Mix & Match, deux sociétés ont récemment proposé cette nouvelle formule.

Jo Malone ou « l’art du Fragjo malone 2rance combining » propose de créer son propre sillage en 2 étapes. Vous choisissez tout d’abord votre cologne préférée à laquelle dans un 2ème temps vous ajoutez une autre (qui est suggérée) selon si vous souhaitez plus de sensualité ou de fraicheur.

 

jo malone3

 

 

 

http://www.jomalone.fr/products/3805/Fragrance-Combining#

 

 

 

Il faut noter que cette nouvelle mode d’associer deux fragrances est très usitée au Moyen Orient depuis longtemps où ils ajoutent fréquemment – en général aux fragrances occidentales- des notes plus intenses et souvent autour du bois de Oud ou de la rose.

al kimiyaD’ailleurs cette « alchimie » du parfum a inspiré les parfums d’Orsay qui viennent de lancer Al Kimiya – qui signifie alchimie en arable. Deux extraits de parfums aux matières rares, à porter seuls ou combinés, en base ou en touche finale pour apporter sillage et personnalité. Oud et bois est un accord ténébreux et romantique alors qu’ambre et musc est lui, plus charnel et suave.

Ce concept de « combining fragrance » rappelle d’ailleurs celui du « layering » – rituel de beauté en provenance du Japon pour un teint irréprochable – qui consiste à superposer l’application de couches de différents soins.

http://www.dorsay-paris.com/#!al-kimiya-fr/c1up1

  • Retail
  1. COLOR IQ PANTONE & SEPHORA

Sephora color iqLe détaillant Sephora s’est associé à Pantone, le spécialiste de la couleur pour créer le color IQ. Ce device permet, en scannant la peau démaquillée et au naturel, d’identifier avec précision la couleur de votre peau et de la répertorier afin de trouver le fond de teint idéal.

Grâce à cette identification, l’outil propose parmi les quelques 1 000 références de fond de teint disponibles chez le détaillant, celles qui conviennent parfaitement à votre carnation. A la conseillère de vente ensuite, de vous aider à faire votre choix final parmi cette sélection en fonction des préférences en termes de texture (fluide, poudre, crème), couvrance et fini (naturel, mat, lumineux).

D’abord uniquement proposé aux US, ce nouveau service est désormais disponible en France dans une soixantaine de points de vente.

Ce système innovant permet à Sephora d’apporter un service novateur à ses clientes afin qu’elles puissent être sures de choisir le fond de teint correspondant à leur carnation (qui est un frein identifié à l’achat de fond de teint). Personnaliser son offre de produits par cliente, telle est la réponse apportée ici par Sephora. Un nouvel outil également pour les détaillants de se différencier entre eux et d’apporter une gamme de services complémentaires pour mieux fidéliser ses consommatrices.

2. SCENTSA – FRAGRANCE PURCHASE ASSISTANT

sephora fragrance assistantSephora, encore innove avec l’utilisation en magasin d’appareils technologiques facilitant l’acte d’achat. Ayant racheté la société Scentsa, Sephora propose une solution tactile d’aide à l’achat de parfum grâce à un outil recensant les fragrances par typologie. Sephora compte ainsi enrichir l’expérience client en magasin et aide la clientèle « dans sa quête du produit parfait qui correspond à son besoin et ses désirs ». Cet outil, pour l’instant déployé uniquement aux USA, arrivera certainement rapidement en Europe.

  • PLATEFORME WEB : LUCETTE

lucette1 lucette2Cette start-up propose des « astuces beauté 100% personnalisées » et se voit devenir le « Tripadvisor de la beauté ». Après avoir répondu à des quizz personnalisés sur son type de peau, ses préférences et son budget, Lucette promet des conseils beauté personnalisés et gratuit. Développé grâce à un algorithme puissant qui calcule le score d’affinité de chaque femme avec les produits cosmétiques, l’outil se nourrit également des avis de chaque cliente sur les produits. A mi-chemin entre outil technologique, conseils de type bloggeur, cette plateforme d’un nouveau genre a bien compris l’enjeu de la personnalisation dans le secteur de la beauté et pourrait chambouler rapidement le microcosme de la beauté ! Cette start-up a réussi d’ailleurs à lever des fonds et à intégrer l’incubateur de l’éditeur de logiciel SAP.

DANS LES AUTRES SECTEURS DU LUXE

  • CHAUSSURES
  1. Dessine-moi un soulier & Shoes of Prey

dessine moi un soulierQui n’a jamais rêvé de créer sa paire de chaussures personnalisée ? Escarpins, ballerines, richelieu, Dessine-moi un soulier et Shoes of Prey permettent la personnalisation de votre paire de chaussure. Couleur, matière, forme, hauteur et style de talon, quelques 5 millions de combinaisons sont possibles pour Dessine-moi un soulier pour un budget compris entre 150 et 300€. Dessine-moi un soulier, start-up française créée par 2 jeunes femmes, fabrique ses chaussures en France à Romans. Ce choix évident et stratégique n’a pas été facile pourtant. Ces deux jeunes femmes ont longtemps cherché des fournisseurs capables de répondre aux commandes unitaires et à leurs exigences de qualité. D’ailleurs savoir-faire et respect de la qualité ont été au cœur de leur démarche de développement de leur société. L’internalisation et le passage du modèle du pure-player au brick & mortar sont d’ailleurs les étapes récentes ou futures de cette PME dynamique. Dessine-moi un soulier a ouvert un show-room dans le 9ème (11 bis rue du conservatoire).

D’ailleurs le grand frère australien Shoes of Prey, est lui aussi passé au brick & mortar avec l’ouverture d’un show-room à Sydney.

Outils technologiques (simulation 3D des créations) et internet permettent donc de moderniser et de populariser le métier de bottier.

http://www.dessinemoiunsoulier.com

https://www.shoesofprey.fr/

2. Pour les hommes – Derville

derville outil sacn souliers dervilleDe même, chez les hommes, Derville mixe l’esprit du bottier et outil 3D. Dans sa boutique parisienne, une prise de mesure est faite grâce à un scan 3D qui permet une précision exceptionnelle en termes de longueur, largeur et épaisseur. A cette image 3D instantanée est associé ensuite un test de sensibilité permettant d’ajuster la taille à la sensibilité de chacun. Il s’agit ensuite de choisir son modèle parmi un éventail d’environ 700 modèles avant d’opter pour la couleur de la patine, de la plus classique à la plus étonnante et créative.

Il est certain que ces outils 3D vont révolutionner le métier de bottier permettant une optimisation totale des prises de mesure à laquelle on peut imaginer ajouter l’outil d’impression 3D. Cette association technologie et métier artisanal est très prometteuse et ouvre la voie à une personnalisation ultime. Loin de déprécier le geste et le savoir-faire, elle permet, au contraire d’ouvrir la voie à des nouvelles possibilités de création infinies.

3. Et demain…Feetz et Monologue

C’est d’ailleurs le cas avec Feetz et Monologue, 2 projets utilisant l’impression 3D pour créer des chaussures uniques. Dans le cas du projet Monologue créé par Benjamin Mahieddine (formation de maitre chausseur) et Guillaume Cazaudehore (designer – architecte d’intérieur et sculpteur) en association avec Dassault Système, l’impression 3D permet de créer la « structure de la chaussure » entièrement sur-mesure, reste ensuite au maitre chausseur et à sa main habile et experte à façonner et intervenir dans la phase finale de création avec l’utilisation de tissus, cuirs et autres matières.

http://www.lefashionpost.com/actus/2014/06/le-monologue-du-soulier.html

http://www.futur-en-seine.fr/fens2014/projet/monologue/

De son côté Feetz, start-up californienne permet grâce à l’utilisation d’un logiciel d’impression 3D et de 3 photos de vos pieds de créer des chaussures sur-mesure et attractives.

http://www.imprimeren3d.net/feetz-des-chaussures-adaptees-votre-pied-grace-limpression-3d-11190/

Ces 2 projets devraient rapidement être commercialisés et ouvrir la voie à un nouveau modèle de marques de créateurs associant technologies 3D et geste du bottier.

  • PRET-A-PORTER

Tailor Corner & Sized to Fit – Philippine Janssens

tailor cornerTailor Corner – nouveau venu dans le secteur du prêt-à-porter- revisite le métier de tailleur en le modernisant et en y apportant la technologie.

Le client essaie tout d’abord un modèle standard pendant que le vendeur-conseiller prend des mesures complémentaires afin d’ajuster la coupe à chaque client. Ces données sont ajoutées au profil du client pour de futures commandes en ligne ou en boutique. Puis à l’aide de bornes tactiles, le client choisit son tissu, ses finitions et autres options disponibles avant de passer directement commande. Le système informatique transmet directement les informations au système de production.

Le client est averti tout au long de la chaine de production de l’état d’avancement de sa commande.

Tailor Corner est un bel exemple de synergie entre le commerce physique (conseil, relation vendeur, possibilité de toucher les tissus) et le commerce en ligne avec ses avantages (praticité – rapidité). Un nouveau modèle de retail multicanal ou de sur-mesure connecté qui permet de démocratiser la demi-mesure sur la chemise et le costume en attendant les futures déclinaisons.

ph janssensNeatek et Ouest Développement, de leurs côtés, ont récemment lancé, à la Maison des Savoir-faire et de la création, leur dernière solution clé en main pour les entreprises du prêt-à-porter. Adoptée par Philippine Janssens, spécialiste du pantalon sur-mesure pour femme, Sized to fit permet d’intégrer la personnalisation et le sur-mesure dans le processus industriel de création. La prise de mesure est effectuée grâce à un body scan, les informations sont enregistrées puis la cliente choisit son tissu, la forme, les finitions et différentes options avant de passer commande. Automatiquement, cette solution génère le patronage en quelques minutes et le transmet directement à la production. Pour Philippine Janssens, la fabrication a été confiée à l’atelier La Ferrière Couture – atelier de confection luxe et haut de gamme, spécialiste du pantalon et de la jupe.

Comme dans la chaussure, la numérisation de la prise de mesure alliée au conseil de l’expert et aux différents choix de finitions inhérents au sur-mesure et à la personnalisation, permet de renouveler le modèle du tailleur afin d’optimiser les étapes de création et de fabrication.

Il est fortement probable que cette solution clé en main soit reprise par d’autres acteurs du prêt-à-porter conscients de l’importance de la personnalisation dans l’offre produits.

http://www.maisondusavoirfaire.com/actu_focus.aspx?news_id=1010#.VNtmZ8babKA

  • BIJOUTERIE- JOAILLERIE

Bien sur, la personnalisation dans l’univers de la bijouterie-joaillerie n’est pas nouvelle et les détaillants, créateurs et grandes maisons de la place Vendôme la proposent depuis bien longtemps. En revanche, cette personnalisation réservée quand même à une clientèle privilégiée n’était pas accessible à tous les portefeuilles. On voit donc apparaître de nouveaux fabricants – marques – détaillants, utilisant principalement internet comme principal vecteur, proposant une personnalisation d’un bijou en quelques clics.

On peut citer ici Gemmyo, l’un des précuseurs, qui veut être la « première marque de joaillerie sur-mesure sur internet ». Gemmyo permet à l’internaute de choisir une pierre précieuse ou fine, de concevoir en 3D son bijou et d’être livré directement.

De même, Celinni, diamantaire depuis 6 générations, propose de choisir en ligne son diamant en fonction de ses choix en termes de pureté, couleur, éclat… de l’acheter seul ou de le faire monter.

anarchikAux côtés de ces acteurs, se lancent d’autres offres alternatives, plus décomplexées, moins statutaires. C’est le cas d’Anarchik. En quelques clics, vous concevez votre bague en choisissant la pierre qui ornera l’anneau en silicone de la couleur de son choix. S’adaptant à la vie quotidienne des jeunes femmes, ces bagues permettent de changer selon ses humeurs, tenues et envies, de les associer sans complexe dans un esprit décalé.

Jweel, plateforme en ligne propose de son côté la personnalisation de bijoux fantaisie (bagues ou pendentifs) grâce à l’impression 3D.

Même si l’outil aujourd’hui est relativement décevant en termes qualitatif, cela augure d’une avancée de la co-création et de la personnalisation extrême dans le domaine de la bijouterie-joaillerie permise par l’impression 3D.

Tous ces nouveaux acteurs offrent une nouvelle vision de la bijouterie-joaillerie et de nouvelles perspectives. Ils cassent les barrières de l’intimidation du passage en boutique et répondent à l’achat de bijou par les femmes elles-mêmes.

  • MAROQUINERIE

Je Vais Rentrer Tard – Créez le sac à l’image de votre vie

Capture d'écran 2015-02-12 11.37.38Un peu comme décrit pour les souliers, Je vais rentrer tard propose de créer en ligne son sac à main personnalisé. Après avoir choisi le modèle de sac (4 choix possibles actuellement : enveloppe, mendigote, cabas et sac à main), les coloris et le choix de matières sont larges pour personnaliser le corps du sac, les anses, le soufflet, le rabat, l’intérieur et la bouclerie. Fabriqués en France en 4 à 6 semaines, dans la région Rhône Alpes, gage de qualité et de réactivité, Je vais rentrer tard fait le pari de la personnalisation grâce à un module 3D qui permet de visualiser directement sa création. En attendant la besace, le sac bowling, le cartable et la minaudière, Je vais rentrer tard a bien perçu l’attente des consommatrices d’avoir un objet unique au fil de ses envies, des saisons et des situations.

http://jevaisrentrertard.com

 

Bien sur, cette présentation ne se veut ni exhaustive ni un catalogue de recommandations sponsorisées. On aurait pu d’ailleurs poursuivre cette liste jusqu’aux périphéries du luxe notamment dans l’automobile. Les exemples de manquent pas !

Elle illustre simplement les possibilités pour les marques, notamment dans le domaine du luxe et de la beauté, de répondre, aujourd’hui, avec les outils mis à sa disposition, à cette quête forte de personnalisation et de sur-mesure de la part des consommateurs. D’ailleurs, on voit également émerger cette tendance de fond dans le mass-market à l’instar de Coco-cola et Nutella qui donnent la possibilité de personnaliser sa bouteille ou son pot.

Il est vrai que les avancées technologiques permettent d’exaucer une bonne partie des rêves créatifs et uniques de nos clients, alors pourquoi les marques de luxe, symboles du raffinement, du savoir-faire et d’unicité se priveraient de laisser entrer le consommateur dans l’ère de la co-création ? Innovations technologiques, savoir-faire et excellence du geste peuvent réellement, j’y crois, aller de pair.

 

Un commentaire

  1. Un article très intéressant, qui permet de faire un rapide et précis tour d’horizon du concept de personnalisation. Les exemples sont variés et sortent la plupart du temps des sentiers battus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s